Cible de M. Sarkozy, M. Huchon présente un plan transports à 17,8 milliards d'euros

Publié le par Grand Paris

PRESSE
LE MONDE | 20.06.08

Convaincu que "les têtes qui se trouvent au sommet de l'Etat ne pensent qu'à (le) dézinguer", Jean-Paul Huchon, le président PS de la région Ile-de-France, a décidé de passer à la contre-offensive. Cible de Nicolas Sarkozy - qui déplore son "immobilisme" dans la modernisation du RER A et relaye du coup la campagne très active de Roger Karoutchi, candidat (UMP) déclaré à la présidence de la région -, l'actuel patron de l'Ile-de-France a présenté, jeudi 19 juin, un plan de 17,8 milliards d'euros pour les transports franciliens.

M. Huchon a mobilisé les grands élus PS d'Ile-de-France : Claude Bartolone, président du conseil général de Seine-Saint-Denis, Michel Berson, celui de l'Essonne, Vincent Eblé, celui de Seine-et-Marne, ainsi que Bertrand Delanoë, maire de Paris, tous soucieux de "ne pas laisser la région perdre ses prérogatives en matière de transports" au moment où M. Sarkozy évoque "une reprise en main par l'Etat".

Pour eux, il faudrait 13,7 milliards d'euros supplémentaires d'ici à 2020 pour répondre aux besoins de déplacements des Franciliens. 4,1 milliards d'euros sont aujourd'hui consacrés par l'Etat et les collectivités à ce secteur. Dans les dix ans à venir, la priorité devrait être donnée, estiment-ils, à la rénovation du réseau RER et des trains de banlieue et à "l'accélération" de trois grands chantiers : la prolongation de la ligne 14 du métro parisien pour désaturer la ligne 13, du RER E jusqu'à la Défense (projet Eole) et la création d'un métro circulaire autour de la capitale.

"Arc-Express devrait être mis en oeuvre d'ici dix ans et à terme faire le tour de Paris", a souhaité M. Huchon qui ne s'est jamais montré aussi déterminé à soutenir ce projet. Alors que seulement 25,5 millions d'euros d'études sont prévus dans le contrat de plan Etat-région 2007-2013 pour cette rocade, la réalisation de la boucle complète est estimée à 6 milliards d'euros.

M. Huchon et ses collègues de gauche proposent que la région et les 8 départements d'Ile-de-France contribuent pour un tiers à l'effort supplémentaire de 13,7 milliards d'euros pour les transports. Le Syndicat des transports d'Ile-de-France (STIF) qui finance le fonctionnement des transports, presque exclusivement à la charge de la région et des départements depuis 2006, pourrait contracter "un grand emprunt de 3 à 4 milliards", a proposé M. Huchon, qui préside cet organisme. Des partenariats public-privé, notamment pour Arc-Express, et une participation plus importante des entreprises assureraient le second tiers. Reste à convaincre l'Etat pour le tiers restant.

Conviés jeudi par M. Huchon, ni Dominique Bussereau, ministre des transports, ni Jean-Louis Borloo, ministre de l'écologie, n'ont répondu à l'invitation. M. Borloo a proposé en revanche à M. Huchon et aux élus franciliens de les recevoir le 9 juillet à son ministère pour discuter du plan de la région.

Béatrice Jérôme


Publié dans Région Ile de France

Commenter cet article

ChroniquesMaBanlieue.com 24/06/2008 12:30

JP Huchon a présenté son plan transport la veille (mercredi), face à 5 lecteurs du Parisien.J'y étais et sur mon blog, je vous raconte coulisses de la rencontre JP Huchon-Le Parisien du 19 juin 2008.Cette chronique d'humeur, sur les transports en IdF (réponses et solutions du président du STIF et de la Région) en général et la ligne 13 en particulier, devrait vous intéresser.