FILLON : Réforme collectivités locales: "rien ne se fera sans leur volonté"

Publié le par Grand Paris

PRESSE
AFP

RUNGIS (Val-de-Marne), 3 mars 2009

Le Premier ministre François Fillon a assuré mardi, à propos de la réforme territoriale proposée par le comité Balladur et notamment la réduction du nombre de régions, que rien ne se ferait "sans la volonté des collectivités locales".

Interrogé par Europe 1 en direct de Rungis (Val-de-Marne), M. Fillon a observé que "le comité Balladur dit que ce serait un bon objectif de réduire à quinze le nombre de régions françaises, mais il ne propose aucune voie conduisant à cette réduction de façon autoritaire". "Il propose aux collectivités locales de décider d'elles-mêmes des fusions, des réorganisations nécessaires", a-t-il poursuivi. "Rien ne se fera sans la volonté des collectivités locales", a promis le Premier ministre. "Quand nous aurons le rapport, nous allons commencer à regarder ce qui nous paraît pouvoir être traduit dans la loi dans les meilleurs délais", "rien n'est encore arrêté", a-t-il assuré. Interrogé sur un éventuel démembrement des Pays de La Loire, région qu'il a présidée, il a répondu: "c'est un vieux débat, qui dure depuis l'origine de la région Pays de la Loire et qui est lié à la question de l'appartenance de la ville de Nantes à la Bretagne". "J'ai toujours défendu l'idée, si on voulait réunifier Nantes et la Bretagne, de la fusion" des deux régions, "mais c'est une idée personnelle", a-t-il poursuivi. Sur cet éventuel rattachement Bretagne-Pays de la Loire, "les débats avec les collectivités locales promettent d'être animés", a-t-il prédit.

Publié dans Région Ile de France

Commenter cet article