Sarkozy veut «voir grand» pour le Grand Paris

Publié le par Grand Paris

PRESSE
LIBERATION Terre 29/04/2009

Transports, logement, tours... Le chef de l'Etat a dessiné ce mercredi sa vision du Grand Paris, dont le chantier devra démarrer «avant 2012».


«Il faut voir grand. Il n'y a pas de fatalité de la métropole invivable.(...) Une ville n'est grande que si elle est grande aux yeux de tous ses hommes.» C'est un Nicolas Sarkozy aux accents lyriques qui a présenté ce mercredi après-midi sa vision du Grand Paris, à la Cité de l'Architecture à Paris.

Durant une quarantaine de minutes, le chef de l'Etat a détaillé les grands axes de ce projet qui a pour lui «une importance capitale»: architecture, transport, logement... Le tout étant placé sous la houlette de Christian Blanc, secrétaire d’Etat à la Région Capitale. Et le Président veut faire vite: le chantier devra démarrer «avant 2012», avec comme objectif de «faire le Grand Paris en dix ans».

Premier grand principe de cette agglomération remodelée: le développement de la vallée de la Seine, jusqu'au Havre, qui doit devenir «le port du grand Paris», «à une heure de la capitale». Le canal Seine-Nord «permettra de désenclaver la Seine dès 2010», a promis le chef de l'Etat, qui veut «reconquérir les berges de la Seine, de la Marne, du canal de l'Ourcq.»

Après quelques considérations sur Victor Hugo, «le vrai, le beau, le grand» et le relativisme de la beauté — «La beauté, on l'a trop oubliée. Sans doute le beau est-il subjectif... Mais ce n'est pas une raison pour éluder la question!» — Nicolas sarkozy s'est dit favorable à la construction de tours: «On peut construire haut, pourquoi s'interdire des tours si elle sont belles?» De même qu'à la réalisation à Roissy d'une forêt «d'un million d'arbres».

«70.000 nouveaux logements par an»

Le chef de l'Etat a également tranché sur la question du nouvel emplacement de la Cité judiciaire: «Elle doit s'installer aux Batignolles.» Avant les Batignolles (XVIIe arrondissement), le projet d'un déménagement du palais de justice, actuellement dans l'île de la Cité (Ier), avait tourné autour du XIIIe arrondissement et du nouveau quartier Paris Rive Gauche.

Mais les principales annonces du discours présidentiel concernent le logement et le transport.

S'agissant du logement, Sarkozy promet «la construction de 70.000 logements par an, soit le double du rythme actuel». Comment ? «Le problème n'est pas le foncier, c'est la réglementation, a-t-til martelé. Il faut déréglementer. Libérer l'ordre de l'urbanisme, élever le coefficient d'occupation des sols, rendre constructibles les zones inondables par des bâtiments adaptés, utiliser les interstices.»

Les transports, dans le Grand Paris tel que le conçoit le Président, seront d'autre part considérablement renforcé. «Se déplacer pour aller travailler est devenu un enfer pour des millions de gens. Ça ne peut plus durer.»

Le chef de l'Etat souhaite d'abord «optimiser le réseau existant»: faire fonctionner les transports la nuit, avoir une seule régulation du trafic pour le réseau RATP et celui de la SNCF. Et pourquoi pas une tarification unique: «On pourra pas faire l'économie de cette réflexion».

35 milliards d'euros

Mais il faut aussi, selon lui, compléter le réseau: prolonger la ligne 14, créer une liaison rapide Roissy-gare du Nord... Et, c'est l'un des grands points du volet transport, créer un un «nouveau système» pour relier, en boucle, les grands points de polarité, sur 130 km. Ce supermétro sera «si possible aérien, rêvons qu'il soit une vitrine mondiale de notre savoir-faire en matière de transport». Ce «grand huit» (21 milliards d'euros) reliera des pôles d'activité (Roissy, Orly, La Défense, Saclay, Massy, Clichy-Montfermeil, Noisy, grand hub multimodal à Saint-Denis/Pleyel...) et les principaux centres d'habitat.

Le financement de l'opération, que le chef de l'Etat chiffre à 35 milliards en tout, reposera sur «des investissements» mais aussi sur «la valorisation du foncier», «l'augmentation de la fréquentation des transports en commun» et les partenariats public-privé.

Un projet de loi sera déposé en octobre qui fixera les «modalités de maîtrise d'ouvrage des structures juridiques, et de modalités de financement».

Publié dans Actualité Grand Paris

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article