Nicolas Sarkozy précise le chantier du Grand Paris

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE - 20 MINUTES 30/06/09

POLITIQUE - Le Président s'engage à mettre en service un bout de son métro de banlieue pour 2017...

En visite ce mardi à la Défense, Nicolas Sarkozy était attendu sur l'avenir du quartier d'affaires mais c'est sur le volet du Grand Paris qu'il s'est davantage concentré: dès l'automne, un projet de loi «spécifique» doit être présenté afin d'assouplir les règles d'urbanisme autour des gares. Les procédures habituelles - enquête publique, débat public - seront accélérées pour une ouverture «des premiers tronçons» du grand métro automatique en banlieue «en 2017». Une «société à capitaux publics» - dans laquelle seraient représentés Etat et collectivités locales - serait chargée de la maîtrise d'ouvrage et de l'aménagement et non le Syndidat des transports (Stif), présidé par le socialiste Jean-Paul Huchon.

Celui-ci assurait ce mardi que le gouvernement était sur le point d'approuver son schéma directeur régional (Sdrif), un document d'aménagement capital. A condition de le mettre en révision à partir d'octobre pour y faire figurer les projets élyséens. Concernant la Défense elle-même - qui «doit être la City de la France» - Nicolas Sarkozy est resté prudent dans un contexte tendu avec les élus locaux de gauche. Il s'est contenté de réaffirmer le besoin d'achever le plan de renouveau présenté en 2006 par... Nicolas Sarkozy. Mais sans deadline. «C'est parce que, justement, il y a la crise qu'il faut de grands projets.» «Il faut élargir la surface de référence géographique, Nanterre a un potentiel de développement formidable», a aussi indiqué le chef de l'Etat. En janvier 2010, le quartier d'affaires devrait s'étendre sur cette commune dirigée par un maire communiste. Dès septembre, 500 étudiants de Dauphine viendront y étudier dans les locaux du pôle Léonard de Vinci. Un premier pas vers un  cluster financier».

Alexandre Sulzer
Travail dominical Nicolas Sarkozy a estimé que «tout Paris» ainsi que le quartier de la Défense devaient être considérés comme une zone touristique. Ce qui autoriserait l'ouverture dominicale des commerces dans l'ensemble de ces territoires. «Est-ce qu'il est normal que le dimanche, quand Mme Obama veut avec ses filles visiter les magasins, je dois passer un coup de fil pour les faire ouvrir?».

Publié dans Actualité Grand Paris

Commenter cet article