Bertrand Delanoë affirme que ce n'est pas au préfet de décider

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE I LE MONDE | 07.07.09

Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, s'est insurgé, lundi 6 juillet, "sur le fond et sur la forme" contre la proposition de loi sur le travail dominical, discutée mardi, à l'Assemblée nationale. Le texte, soutenu par le gouvernement, aurait pour effet, selon lui, de donner le "pouvoir au préfet de Paris" de classer "toute la capitale en zone touristique" et donc d'autoriser partout l'ouverture des commerces le dimanche. Aujourd'hui, sept zones à Paris sont concernées par cette autorisation. L'extension serait décidée sans que "le conseil municipal soit consulté", a-t-il déploré. Paris serait "la seule grande ville contrairement à Lille, Marseille ou Lyon, à se voir dépossédée du droit des élus locaux de décider". "Je me dresserai, a-t-il prévenu, contre tout statut d'exception" pour la capitale. Pour M. Delanoë, "l'ouverture le dimanche partout à Paris est une aberration culturelle et économique", a-t-il expliqué.


Béatrice Jérôme

Publié dans Economie - Commerce

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article