Financement des transports en IdF: Jégo ne veut pas de vieilles recettes

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE I AFP I 31/07/09

L'ancien secrétaire d'Etat Yves Jégo s'est étonné jeudi des premières propositions avancées par le député UMP Gilles Carrez sur le financement des transports en Ile-de-France, craignant qu'elles fassent peser sur les usagers et les entreprises les augmentations de tarifs. Le rapporteur général du budget à l'Assemblée nationale préconise notamment une augmentation de la masse tarifaire de 2 points au-dessus de l'inflation et une augmentation du versement transport (VT) payé par les entreprises de 0,1 point, voire deux fois 0,1 point. Dans un communiqué, le député UMP de Seine-et-Marne affirme "craindre que ces propositions ne fassent que reprendre les vielles recettes, à savoir faire peser sans cesse sur les usagers et les entreprises les augmentations de tarifs". Selon M. Jégo, "il est au contraire nécessaire de rendre plus attractifs les transports en commun en Ile-de-France, d'instaurer un tarif unique pour tous les Franciliens afin de mettre fin à l'injustice des zonages, et de limiter l'utilisation de la voiture en Ile-de-France par l'instauration de péages urbains comme dans toutes les grandes métropoles du monde". M. Jégo "propose que l'on étudie l'idée de créer un Pass Navigo de nouvelle génération". "Cette carte de transport permettrait à ses titulaires de voyager sans limite à un tarif unique tant sur le réseau de transport en commun francilien que sur les principaux axes de circulation. Pour ceux qui ne posséderaient pas cette carte, ils seraient alors soumis à un péage sur ces axes", précise-t-il. Selon lui, "ce système innovant de carte unique de circulation mixte route et transports en commun en Ile-de-France pourrait concerner 5 millions d'usagers et pourrait rapporter 3 milliards d'euros par an avec un tarif mensuel qui pourrait être fixé autour de 50 euros".

Publié dans Transports

Commenter cet article