Ligne grande vitesse Paris-Normandie: un débat public "dès 2011" (Bussereau)

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE I AFP CAEN, 5 août 2009 (AFP) - 14h35

Le secrétaire d'Etat aux transports Dominique Bussereau veut un débat public "dès 2011" sur le projet de ligne ferroviaire à grande vitesse de la Normandie annoncé par le président Nicolas Sarkozy, selon un courrier cité mercredi par la région Basse-Normandie. "Je souhaite qu'un débat public, tel que prévu par la loi, pour un investissement national de cette importance, puisse être organisé dès 2011", a indiqué le ministre dans cette lettre adressée le 30 juillet à Laurent Beauvais, président PS de la Basse-Normandie. Dans ce courrier, Dominique Bussereau précise qu'il a demandé au conseiller d'Etat Jean-Pierre Duport de présider un comité de pilotage qui aura pour mission "de veiller, en liaison avec les collectivités concernées, à la bonne préparation de ce débat public". Le ministre ajoute que "seul un projet de ligne nouvelle de grande ampleur, reliée à la gare Saint-Lazare et réservée aux trains normands directs, permettra une augmentation substantielle de la desserte de cet axe actuellement contrainte par la limite de la capacité de la ligne". Il précise que lui-même avait déjà annoncé le 6 avril une voie nouvelle sur la portion Mantes-Nanterre du parcours, dans l'ouest parisien. Au cours d'un déplacement au Havre en juillet, le président Sarkozy a confirmé sa volonté de faire du Grand Paris "une véritable métropole maritime" en tissant "un lien nouveau (...) entre une vieille capitale (...) et ses deux ports traditionnels que sont Rouen et le Havre". Dans ce cadre, il s'est prononcé en faveur d'un TGV "qui reliera Paris au Havre par Mantes et Rouen en une heure et quart et qui profitera également aux deux régions Normandie".

Publié dans Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article