Oslo, ville la plus chère du monde

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE I LES ECHOS 19/08/09

La capitale norvégienne devance Copenhague, Zürich et Tokyo au classement mondial des villes les  plus onéreuses. Londres chute au classement, tandis que Paris se maintient dans le top 10.     

Oslo, Copenhague, Zurich, Genève, Tokyo et New York sont les les villes les plus chères du monde, selon l'étude "Prix et Salaires"* réalisée par la banque suisse UBS. Si la tête du palmarès est trustée par les métropoles suisses et scandinaves, Paris est en 9e position et Lyon est 18e, deux places avant Bruxelles (20e). En revanche, Londres s'effondre : la deuxième ville la plus chère de l'étude en 2006 se situe désormais à la 21e place.

Tokyo se maintient dans les premières positions, ce qui n'est pas le cas des autres villes asiatiques.Il n'existe aucun autre continent où l'écart de prix entre la ville la plus chère et la ville la moins chère soit aussi élevé qu'en Asie. Alors que Tokyo compte parmi les cinq villes les plus chères du monde, Kuala Lumpur, Manille, Delhi et Mumbai se trouvent en queue de peloton.

Si l'on tient plus compte des loyers, la vie s'avère spécialement coûteuse à Oslo, Genève, Tokyo et enfin New York, qui détient le plus haut loyer moyen avec 3.100 dollars annuels.

Les meilleurs salaires sont dans les villes les plus chères

Les salaires bruts les plus élevés ont été relevés à Zurich, Copenhague, Genève et New York. A titre de comparaison, Delhi, Manille, Jakarta et Mumbai possèdent un salaire horaire net moyen inférieur à un quinzième du salaire suisse.

Cette année, la banque UBS a choisi l'iPod nano (8Go) comme produit de référence. A Zurich et New York où l'objet fétiche d'Apple ne nécessite que neuf heures de travail. À l'autre bout du classement se trouve Mumbai où, dans l'hypothèse d'un temps de travail quotidien de neuf heures, il faut 20 jours et donc environ un mois de salaire pour s'acheter le même iPod.

Bien qu'il faille moins de temps pour acquérir l'équivalent d'un iPod nano en Suisse, les habitants de Genève et de Zurich paient environ 20% de plus pour les biens, services et logements que dans les autres villes d'Europe occidentale. Mais le niveau exceptionnellement élevé du salaire brut en Suisse, ainsi que la fiscalité suisse avantageuse, en font un pays particulièrement favorable aux salariés. Dans aucune autre ville les personnes actives n'ont autant d'argent à la fin du mois que dans les deux villes helvètes.

La France, lanterne rouge de la durée de travail

La durée moyenne annuelle du travail est de 1902 heures dans les 73 villes étudiées. Le Caire enregistre le temps de travail annuel le plus élevé au monde avec 2373 heures, suivi de Séoul (2312 heures). A contrario, c'est à Lyon et Paris que l'on passe le moins de temps au travail au niveau mondial, avec respectivement 1582 et 1594 heures annuelles. A noter, que ramené à une durée hebdomadaire, ce chiffre confirme le respect de la loi sur les 35 heures.

J.-P. V., Les Echos
Cliquez ici

*"Prix et Salaires" est une étude réalisée tous les trois ans par les économistes d'UBS. Elle fournit des informations générales sur les prix des biens et services, les salaires, les prélèvements obligatoires et la durée du travail et le pouvoir d'achat qui en résulte dans 73 villes de tous les continents. Les résultats sont obtenus à partir de plus de 30 000 données.

Publié dans Economie - Commerce

Commenter cet article