Les villes scandinaves sont les plus chères du monde

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE I LE MONDE | 20.08.09

Oslo, Copenhague, Zurich, Genève, New York et Tokyo sont les villes où la vie est la plus chère. Telle est la conclusion d'une enquête, publiée mercredi 19 août par UBS, comparant le pouvoir d'achat dans 73 villes. La banque suisse établit ce classement tous les trois ans en comparant le prix d'un panier de 122 biens et services.

Londres, qui était la deuxième ville la plus chère en 2006, chute de vingt places suite à l'effondrement de la livre sterling et se retrouve dans la moyenne de l'Europe de l'Ouest. La capitale britannique est dépassée par Paris, neuvième, et Lyon, dix-huitième. A l'autre extrémité, Kuala Lumpur, Manille, Delhi et Bombay sont les villes où la vie est la moins chère.

1 902 HEURES DE TRAVAIL PAR AN

Pour pallier les différences dans les habitudes de consommation d'un pays à l'autre, UBS calcule aussi pour chaque ville le temps de travail nécessaire pour s'offrir le fameux Big Mac de McDonald's. Pour la première fois, la banque a également utilisé comme étalon un produit non alimentaire : l'iPod Nano d'Apple (avec huit giga-octets de mémoire). A Zurich et à New York, un salarié peut s'offrir un iPod après neuf heures de travail, alors qu'il faut environ 20 jours de salaire à Bombay pour l'obtenir.

Autre enseignement : malgré l'élargissement à l'Est, l'écart de pouvoir d'achat entre l'Europe orientale et occidentale reste très marqué, proche de 35 %. Le salaire brut dans les métropoles d'Europe de l'Ouest est en moyenne plus de trois fois supérieur à celui pratiqué à l'Est. C'est en Bulgarie et en Roumanie que les rémunérations sont les plus faibles. Elles sont les plus élevées en Suisse, au Danemark et aux Etats-Unis.

La durée du travail ressort en moyenne à 1 902 heures par an dans les villes étudiées. C'est en Asie et au Proche-Orient qu'on s'investit le plus. Le Caire enregistre le temps de travail annuel le plus élevé (2 373 heures), devant Séoul (2 312). On passe le moins de temps au travail à Lyon et à Paris, avec 1 582 et 1 594 heures.

Jérôme Porier

Publié dans Economie - Commerce

Commenter cet article