Un conseiller général veut dédoubler la ligne 13 avec le bonus de traders

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE I AFP >CLICHY-LA-GARENNE (HAUTS-DE-SEINE), 27 AOÛT 2009 (AFP) - 11H22
 

Le conseiller général des Hauts-de-Seine Patrice Leclerc a demandé à Nicolas Sarkozy d'utiliser une partie de la somme que BNP Paribas avait prévu de provisionner pour les bonus du personnel, afin de doubler la ligne 13 du métro parisien. "J'ai envoyé un courrier à Nicolas Sarkozy le 14 août", a expliqué Patrice Leclerc (groupe communiste et citoyen), qui a distribué jeudi matin 3.000 copies de cette lettre aux usagers de la ligne 13 du métro. Dans sa lettre, le conseiller général du canton de Gennevilliers Sud demande au président de la République "800 millions d'euros" sur le milliard "qu'il faut empêcher de verser aux traders de la BNP". Selon lui, ils "pourraient être ainsi utilisés pour financer tout de suite le dédoublement de la ligne 13 du métro". La ligne 13 du métro, qui relie Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) et Asnières/Gennevilliers (Hauts-de-Seine) à Châtillon/Montrouge (Hauts-de-Seine) en traversant Paris du nord au sud est l'une des lignes les plus fréquentées de la capitale. "Il y a, sur cette ligne, 20.000 personnes aux heures de pointe, et beaucoup d'incidents dûs à la surcharge. Si on veut que les gens des quartiers populaires ne paient pas la taxe carbone, il faut les transporter, et pas comme du bétail", dit Patrice Leclerc. BNP Paribas avait annoncé le 5 août avoir provisionné environ un milliard d'euros pour les bonus de ses traders. La décision avait choqué alors que la banque avait reçu quelque 5 milliards d'aides de l'Etat au plus fort de la crise. La banque a annoncé mercredi qu'elle réduirait l'enveloppe de moitié, à 500 millions d'euros.

Publié dans Transports

Commenter cet article