Le palmarès des villes concentrant le plus de redevables de l'ISF

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE I LES ECHOS I 28/08/09

Les assujettis à l'ISF sont majoritairement présents en Ile-de-France, en Provence-Alpes-Côte d'Azur et en Rhône-Alpes. Les villes proches de grands foyers industriels et les lieux de villégiature (Cannes, Hyères, etc.) figurent également en tête du classement.

Cliquez ici

Publiée hier, la cartographie 2009 des 540.000 assujettis à l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) montre que la richesse, en patrimoine, se concentre toujours à Paris, dans les grands foyers industriels et dans les principaux lieux de villégiature du Sud de la France.

Selon cette synthèse, établie par la Direction générale des finances publiques sur la base des déclarations du 15 juin dernier, le quart des contribuables possédant un patrimoine supérieur à 790.000 euros se situe en Ile-de-France, alors que la région n'accueille qu'un cinquième de la population. Certaines villes confirment leur statut d'îlot privilégié, telles Neuilly-sur-Seine (7.600), Versailles (4.500) ou encore Saint-Maur-des-Fossés (2.700 assujettis). A Neuilly, le patrimoine moyen des redevables de l'impôt de solidarité sur la fortune est estimé à 3,4 millions d'euros : un record en Ile-de-France, si l'on exclut le 7 arrondissement de Paris.

Une repartition assez figée
 

La capitale, intra-muros, reproduit les mêmes déséquilibres : le 16 arrondissement compte ainsi 19.000 redevables de l'impôt de solidarité sur la fortune, soit 10 fois plus que dans les quartiers nord-est de Paris (19 et 20 arrondissement). La répartition de la richesse patrimoniale reste assez figée au fil des ans. Et la crise, qui s'est traduite par le ralentissement du marché immobilier et par la chute boursière, ne semble pas avoir impacté les Franciliens plus que les autres. Au total, le produit de l'ISF a fondu de 16 % (à 3,13 milliards), mais de manière homogène sur tout le territoire.

En dehors de la capitale et de l'Ile-de-France, les régions Provence-Alpes-Côte d'Azur, Rhône-Alpes et Nord - Pas-de-Calais se placent bien au-dessus des autres. Le palmarès distingue, notamment, des villes traditionnellement bourgeoises, proches de grands foyers industriels comme le Rhône (Lyon, Caluire-et-Cuire, Sainte-Foy-lès-Lyon, etc.) et le Nord (Marcq-en-Baroeul, Villeneuve-d'Ascq, etc.). Près de Roubaix, la ville de Croix est même celle où le patrimoine moyen déclaré par les assujettis à l'ISF est le plus élevé de France (avec Neuilly) : il s'élève à 3,4 millions d'euros. La ville accueille, entre autres grandes fortunes, la famille Mulliez, propriétaire d'Auchan. Le classement fait également la part belle aux lieux de villégiature de la Côte d'Azur, parmi lesquels Cannes (2.300 assujettis), Antibes (1.700) et Hyères (1.100). 

LUCIE ROBEQUAIN, Les Echos

Commenter cet article