Démographie : les régions face au choc du vieillissement

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE I LE FIGARO 02/09/09 I Marc Landré

L'agriculture sera un des secteurs les plus touchés par le papy-boom en 2020.

Un tiers des personnes ayant un emploi en 2005 aura quitté le marché du travail en 2020, selon une étude récente de l'Insee. Sont concernées les 11 millions de personnes âgées de 50 à 64 ans aujourd'hui. Mais aussi une partie des actifs qui avaient entre 35 et 50 ans en 2005 et qui auront dépassé la cinquantaine.

L'ampleur des sorties du marché du travail d'ici à 2020 sera plus ou moins marquée selon les régions. L'Aquitaine, le Poitou-Charentes, le Limousin, l'Auvergne et la Bourgogne seront ainsi particulièrement touchées, en raison d'une part importante de seniors parmi leur population en âge de travailler, supérieure à 30 %.

À l'inverse, l'Ile-de-France, le Nord-Pas-de-Calais, l'Alsace, les Pays de la Loire et Rhône-Alpes, des régions plus jeunes, seront moins concernées et subiront des sorties du marché du travail bien inférieures à la moyenne en raison d'une part de quadras dans leur population en âge de travailler plus importante qu'ailleurs.

Côté secteurs, les plus touchés par le papy-boom seront l'énergie, l'agriculture et les activités immobilières où le taux de retrait d'ici à 2020 dépassera 40 %. À l'inverse, les départs seront moins fréquents dans les secteurs «jeunes» (commerce, services aux entreprises et aux particuliers…).

Du côté des métiers, les informaticiens, les caissières, les vendeurs, les cuisiniers et encore les coiffeurs seront les moins concernés, contrairement aux employés de maison, aides à domicile, aides ménagères, fonctionnaires ou secrétaires de direction qui eux ne seront pas épargnés par le retournement démographique à venir d'ici à 2020.



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article