J.P. HUCHON se prononce sur le projet de loi sur le Grand Paris

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE I 20 MINUTES 06/09/09

iNTERVIEW DE JEAN PAL HUCHON, Président du Conseil Régional d'Ile de France par Magali GRUET

Vous avez annoncé hier que vous étiez candidat à votre propre succession à la tête de la région. Qu'est-ce qui vous motive ?

Vous avez annoncé hier que vous étiez candidat à votre propre succession à la tête de la région. Qu'est-ce qui vous motive ?

Ma passion pour cette région, pour ses habitants, que j'aime profondément. Et le fait que maintenant que nous sommes en train d'affronter la crise, ils ont besoin de quelqu'un qui incarne un bouclier social.

Quels seront vos atouts face à la droite ?

La région est majoritairement à gauche, on l'a même vérifié aux dernières européennes. J'ai une capacité à travailler sans sectarisme au service de tous les Franciliens. Je suis le seul qui puisse faire le lien entre les exigences économiques, sociales et écologiques.

Comment expliquez-vous que les Verts aient décidé d'y aller seuls ?

Ils sont désireux d'assurer leur identité par eux-mêmes. Je n'y vois pas de faute, même si je préférerais que l'on puisse poursuivre la bataille dans l'unité. Je ne me résigne pas à ce que nous nous trouvions séparés, même au premier tour.

Vous rencontrez demain Christian Blanc, secrétaire d'Etat à la Région-capitale, pour discuter de son projet de loi sur le Grand Paris. Qu'allez-vous lui dire ?

Il s'agit d'un projet très réducteur, extrêmement centralisateur, qui remet toutes les rênes entre les mains de l'Etat, qui supprime la gestion des transports par la région et les collectivités locales alors que jusqu'ici elle donnait satisfaction. Ce projet dépouille aussi la plupart des maires de leurs prérogatives d'urbanisme. François Mitterrand avait fait la décentralisation. Jean-Pierre Raffarin l'avait continuée. Là, c'est un changement de pied total.

Qu'est-ce que cela changerait pour les Franciliens ?

Il y a aujourd'hui un syndicat des transports d'Ile-de-France, que je dirige, qui prend des décisions pour traiter des problèmes réels. Dans le futur, il y aura des technocrates de l'Elysée qui dessineront des projets sans aucun rapport avec la réalité. Par exemple, sur le projet Arc Express [une boucle de métro en banlieue], le tracé proposé par Christian Blanc tourne le dos à la nécessité de traiter les déplacements urbains dans des zones qui sont déjà saturées. Son projet privilégie quatre ou cinq pôles d'élite, mais se préoccupe très peu du transport des gens là où ils sont. De plus, dans le projet de loi, la consultation des habitants dans les projets est réduite à la portion congrue. Je pense que les associations vont faire des recours.

Comment ce plan sera-t-il financé ?

Il n'y a pas le moindre mot sur le financement. Je crains que cet établissement public ne se mette à emprunter de l'argent et qu'après, on nous remette les équipements avec le remboursement de l'emprunt à faire, alors qu'on ne nous aura pas donné l'argent pour investir. Je crains le pire.

Ce texte a-t-il une chance de passer en pleine campagne électorale ?

J'ai un doute sur le calendrier parlementaire, qui est déjà extraordinairement plein. Le Sénat doit déjà plancher sur la loi de finances, le projet de loi sur les collectivités territoriales, et ce qui reste des lois sur la justice. A l'Assemblée, le portillon est fermé, car il y a pléthore de débats prévus. Je pense que ça va être très difficile de voter ce projet avant les régionales. C'est un sujet qu'il faudra aborder d'une manière plus réaliste au lendemain des élections, en fonction des résultats. Avec un président et une majorité de la région qui seraient les mêmes, il y aurait lieu pour le gouvernement de négocier sérieusement. Pour être suivi, Christian Blanc doit reprendre sa copie intégralement. Vous pouvez toujours faire un projet sur le Grand Paris sans la région Ile-de-France, sans la Ville de Paris et sans les conseils généraux. Good luck. Je ne pense pas qu'un passage en force leur sera très profitable. W

Recueilli par M. G

Publié dans Actualité Grand Paris

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article