Actifs du STIF: "arnaque" pour le Modem, Huchon peut emprunter, selon l'UMP

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE I AFP 22/09/09

Le MoDem a dénoncé mardi l'"arnaque" du gouvernement "transférant l'intégralité des ouvrages et bâtiments propriété du STIF à la RATP", tandis que l'UMP a estimé que le Syndicat des Transports d'Ile-de-France pouvaitt lancer un grand emprunt gagé sur le matériel roulant. Dans un communiqué, Bernard Lehideux, président du groupe Modem au conseil régional d'Ile-de-France, dénonce le "passage en force" du gouvernement lundi à l'Assemblée nationale, qui "par une manoeuvre inique et déloyale, revient sur les acquis de la décentralisation". Il rappelle que "les infrastructures gérées par la RATP ont été principalement financées par les collectivités territoriales", "c'est-à-dire par les contribuables franciliens" et souligne que le STIF en est "logiquement propriétaire". Le gouvernement est "pris en flagrant délit de détournement d'actifs au profit d'une entreprise dont il est actionnaire à 100%", ajoute le conseiller régional, en lui demandant de "renoncer à cette +arnaque de pieds nickelés+".


De son côté, David-Xavier Weïss, secrétaire national de l'UMP, estime dans un communiqué que cette disposition permet "aux usagers de conserver une homogénéité des prestations sur l'ensemble du territoire francilien par le STIF, et offre à la concurrence une clarification de la mission de gestion des infrastructures". M. Weïss rappelle "le rôle primordial et incontournable que joue aujourd'hui et jouera demain le STIF en matière d'organisation des transports en Ile-de-France". Selon lui, "rien n'empêche" le syndicat et son président PS Jean-Paul Huchon "de lancer un grand emprunt gagé, par exemple, sur le matériel roulant au prochain conseil d'administration du STIF". "M. Huchon pourra ainsi, en matière de transports publics en Ile-de-France, mener à bien l'action volontariste qu'il appelle de ses voeux", écrit-il.

Publié dans Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article