[75] Lellouche et le PS s'opposent sur les solutions à prendre pour les Roms

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE I AFP 29/09/09

Le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Pierre Lellouche, élu UMP de Paris, et le groupe socialiste au conseil municipal, se sont opposés mardi sur les solutions à mettre en oeuvre pour les campements de Roms dans Paris, en particulier dans le IXème arrondissement de Paris. Depuis plus d'un an et demi, de 50 à 200 Roms originaires de Roumanie, adultes ou jeunes adultes, dorment dehors dans le quartier des Grands Boulevards du 9ème arrondissement de Paris, a rappelé Pauline Veron (PS). Citoyens roumains, soumis à des conditions de vie difficiles dans leur pays et victimes de préjugés, ils font de fréquents allers et retours entre la Roumanie et Paris, a-t-elle souligné. Avec ses collègues PS, elle a demandé que "le maire de Paris saisisse le Préfet de Paris afin que l'Etat mette en place à titre provisoire un accueil de nuit dans Paris, à destination des migrants roms", et que l'Etat constitue "une mission régionale de traitement socio-économique". M. Lellouche a affirmé de son côté que "la ville doit gérer l'accueil temporaire" et que "l'Etat, devant le trouble patent à l'ordre public, doit accélérer les reconduites à la frontière". "Nous devons comprendre que nous avons affaire à des réseaux de trafiquants organisés qui exploitent la législation européenne et la liberté de circulation ainsi que l'approche socio-économique retenue jusqu'ici", a déclaré le secrétaire d'Etat. Il a ajouté que depuis son entrée au gouvernement, il avait "officiellement saisi le gouvernement roumain pour essayer de trouver une solution à ce problème". M. Lellouche a demandé au gouvernement et parlementaires roumains de "prendre toute leur part dans la répression de ce trafic d'êtres humains et d'instaurer au moins, s'agissant des personnes expulsées de France, l'obligation de ne pas quitter le territoire, afin que cessent ces allers et retours permanents". Un groupe de travail franco-roumain est en train d'être constitué à sa demande sur le sujet, a-t-il dit. 

Publié dans 75 - Paris

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article