Que pensent les élus d'Ile-de-France du péage urbain?

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE I LEXPRESS 30/09/09 Par Kévin Deniau


 Le Sénat a adopté ce mardi soir un amendement à la loi Grenelle 2 qui permet de tester un système "à titre expérimental" de
péage urbain, dans les agglomérations de plus de 300 000 habitants. Un vieux serpent de mer, qui fait réagir trois élus franciliens.

Jean-Vincent Placé, secrétaire national adjoint des Verts: "Pourquoi pas" 

Je ne suis pas opposé sur le principe si l'on ne le considère pas comme une barrière à l'entrée. Il ne faut pas instaurer de double peine pour les gens de banlieue qui ont déjà de gros problèmes avec les transports en commum actuels.

Je suis également pour intégrer un aspect social au projet, avec des abattements et des dérogations pour les budgets les plus modestes.

En résumé, je dirais pourquoi pas mais avec une réflexion à entreprendre sur les modalités.


Annick Lepetit, adjointe au maire de Paris en charge des transports: "Pas une bonne solution"

Un projet qui fermerait Paris et placerait des barrières pour les Franciliens n'a pas de sens. Il risque d'y avoir une spéculation urbaine et une ségrégation sociale. Ce n'est pas une bonne solution même si je reste ouverte au dialogue. Il faut, je pense, élargir ce débat à l'ensemble de Paris-Métropole.

Pour ma part, je suis plus favorable à une taxe poids lourd sur le réseau francilien, c'est-à-dire dans le périmètre de Paris-Métropole. Il faut que ce péage concerne davantage des axes que des villes.

Arrêtons par contre la démagogie: ce texte est évidemment un clin d'oeil électoral avant les régionales. J'ai fait partie de la commission Carrez pour trouver des financements aux projets du Grand-Paris et la droite n'a cessé de me dire qu'un péage urbain n'était pas envisageable avant 2013. 


Yves Jégo veut créer un Pass Navigo nouvelle génération

Yves Jégo, député UMP de Seine-et-Marne: "Excellente nouvelle"

C'est une excellente nouvelle. Il faut maintenant discuter des modalités et surtout adopter le principe du financement des transports en commun par ces bénéfices. Cela fait longtemps que je milite en ce sens (voir son livre publié en début d'année Petit dictionnaire impertinent de l'Ile de France). Je pense qu'il serait normal que les résidents franciliens paient un tarif moins élevé que les non-résidents. Je suis même favorable à une carte orange à tarif unique.

Valérie Pécresse (ndlr: la candidate UMP pour les régionales en Ile-de-France) ne s'est pas encore prononcée sur le sujet, mais je souhaite qu'elle ait ce courage pour les régionales.

Quant à Delanoë, il est à côté de la plaque. Sa stratégie de provoquer des embouteillages pour dissuader le trafic est un échec avec l'augmentation de la pollution. Il est à rebours des grandes métropoles européennes. Cela reflète bien l'égoïsme parisien. 

Publié dans Transports

Commenter cet article