Grande zizanie sur le Grand Paris

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE I 20 MINUTES 01/10/09

POLITIQUE - Christian Blanc et François Fillon sont en désaccord sur le projet de loi...

Christian Blanc se fâche tout rouge. Le secrétaire d'Etat à l'Aménagement de la région-capitale a manifesté hier un profond désaccord avec François Fillon, le Premier ministre, sur le projet de loi du Grand Paris. Depuis de longs mois, les relations entre les deux hommes étaient notoirement mauvaises. La tension - liée notamment au manque de concertation de Christian Blanc, reproché par de nombreuses collectivités locales - a éclaté, hier, au grand jour.

Rumeurs de démission

Matignon a, en effet, retouché le projet de loi, préparé par Christian Blanc, qui devait être présenté en Conseil des ministres le 7 octobre. «J'estime que le document transmis à votre cabinet est le seul document qui puisse être transmis au Conseil d'Etat», écrit, sur un ton musclé, Christian Blanc dans une lettre au Premier ministre. Il pointe du doigt «des dispositions jamais discutées portant atteinte à l'économie générale du projet au point de risquer de le rendre incohérent avec toute l'action que j'ai conduite depuis dix-huit mois.»

De quoi relancer les rumeurs de démission du secrétaire d'Etat. «Il n'est pas question que Christian Blanc démissionne», a réagi son directeur de cabinet tandis que l'intéressé, tout en langue de bois, assurait, plus tard dans l'après-midi, qu'«il ne peut y avoir de désaccord avec le Premier ministre». Ce dernier l'a prié, hier, de lui soumettre un «schéma  qui reprenne les principales propositions du rapport Carrez, présenté hier, sur le financement du Grand Paris... Et avec lequel Christian Blanc est en désaccord majeur. «Ils pédalent dans la semoule», se réjouit un important élu francilien. Valérie Pécresse, candidate (UMP) aux régionales, s'est empressée, elle, de se féliciter de la version Fillon de la loi.

Alexandre Sulzer 

Publié dans Actualité Grand Paris

Commenter cet article