Les maires d’Ile-de-France (AMIF) veulent être considérés comme des «partenaires co-décisionnaires" sur le Grand Paris

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE I FRANCE MATIN I 01/10/09

«Grand Paris»: les maires d’Ile-de-France (AMIF) ont expressément demandé à être considérés comme des «partenaires co-décisionnaires pleinement associés au projet».



En effet, réuni lundi 21 septembre sur le thème du «Grand Paris», le conseil d'administration de l'Association des maires d'Ile-de-France a jugé «positives» les déclarations gouvernementales «allant vers le retour de l'implication de l'Etat dans les travaux d'infrastructures indispensables» à la région-capitale. 

Par voie de communiqué, Claude Pernes, président de l'AMIF et maire de Rosny-sous-Bois en Seine-Saint-Denis a fait état des «nombreuses réactions négatives» au projet de loi qu'il a reçues de la part des élus et proposé que l'association aborde la question avec un «regard neuf et constructif». 
Les débats du conseil d'administration de l'AMIF révèlent aisément que certains aspects du texte demeurent encore obscurs et que les élus ont besoin d'informations complémentaires et de temps pour les traiter. Ainsi, par exemple, la question du STIF n’a pu être évoquée ni étudiée ; en revanche, celle-ci fera l'objet d'un prochain communiqué» 
Finalement, l'AMIF rejoint les préoccupations de l'AMF, restant d’ailleurs en liaison étroite avec celle-ci ainsi qu’avec les associations départementales de maires d'Ile-de-France et organise, dans le cadre de son congrès, un atelier sur le sujet du Grand Paris le 17 novembre prochain.  

Publié dans Actualité Grand Paris

Commenter cet article