Projet de loi Grand Paris: Henri Plagnol (UMP) "ne peut voter en l'état"

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE I AFP I 06/10/09

Le député-maire (UMP) de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne), Henri Plagnol, a annoncé mardi qu'il ne pouvait "voter en l'état" le projet de loi sur le Grand Paris, s'élevant contre une "densification forcée" des villes de proche banlieue.
La décision du Premier ministre François Fillon d'introduire, dans la dernière mouture du projet de loi qui sera présenté mercredi en Conseil des ministres, le principe d'une concertation avec les collectivités locales, "est un progrès, mais ce n'est pas suffisant", écrit M. Plagnol dans un communiqué. Le député-maire de la ville résidentielle de Saint-Maur-des-Fossés juge notamment que le Grand Paris "ne saurait justifier une densification forcée des villes de la proche banlieue". Il estime aussi que les pouvoirs de préemption donnés à la Société du Grand Paris "remettent en cause les acquis fondamentaux des lois de décentralisation et sont contraires au principe constitutionnel d'autonomie des collectivités locales". Le conseil municipal de Saint-Maur avait déjà adopté le 24 septembre un voeu sur le Grand Paris dans lequel la municipalité s'opposait notamment "à toute dérogation au droit commun en matière d'urbanisme accordée à la Société du Grand Paris". Concernant l'aménagement autour des gares du futur métro automatique, le voeu soulignait que, "s'agissant de Saint-Maur, le respect de l'urbanisme à taille humaine qui caractérise nos quartiers ne saurait être remis en cause".
 

Publié dans Actualité Grand Paris

Commenter cet article