Grand Paris: Fillon écrit aux élus pour leur dire qu'il les a entendus

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE I AFP 06/10/09

François Fillon a envoyé mardi un courrier à plusieurs grands élus d'Ile-de-France pour leur dire qu'il avait pris "en compte au mieux" leurs préoccupations en amendant le projet du Grand Paris, qui sera présenté mercredi en Conseil des ministres.
Ce projet "ne se fera pas contre les élus mais bien en étroite collaboration avec eux", assure le Premier ministre, qui s'est fortement impliqué dans le dossier après que son principal artisan, le secrétaire d'Etat Christian Blanc, eut essuyé un tir de barrages des élus locaux, qui déplorent un texte donnant trop de pouvoirs à l'Etat au détriment des collectivités. "L'Etat donnera l'impulsion nécessaire mais le projet ne réussira que s'il est partagé par tous", assure François Fillon dans sa lettre, envoyée notamment aux présidents des conseils généraux d'Ile-de-France, à celui de la région, Jean-Paul Huchon (PS) ainsi qu'au maire de Paris Bertrand Delanoë (PS). L'un des points les plus controversés du texte concerne la possibilité pour l'Etat de préempter de larges zones autour des quarante gares du futur réseau automatique autour de Paris. "Les contrats de développement territoriaux, signés entre l'Etat et les collectivités concernées, seront à l'origine de tous les projets de développement urbains du Grand Paris sur l'ensemble du territoire, et pas seulement autour des gares du réseau public de transports", écrit François Fillon à ce propos. Christian Blanc avait parlé un peu plus-tôt devant l'Assemblée nationale d'un système de préemption par "co-décision" entre l'Etat et les communes. Le secrétaire d'Etat au développement de la région capitale recevait mardi après-midi plusieurs élus d'Ile-de-France qui ont participé à la concertation. Selon l'un des responsables présents à cette réception, M. Blanc a "dénoncé les complots successifs" dont il aurait été la cible "pour casser la cohérence" de son projet, s'en prenant explicitement à des parlementaires, des collègues du gouvernement mais aussi au Premier ministre.
 

Publié dans Actualité Grand Paris

Commenter cet article