Grand Paris: l'Etat "reprend la main sans vision cohérente", selon Delanoë

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE I AFP 07/10/09

Le maire PS de Paris, Bertrand Delanoë, a dénoncé mercredi, à propos du projet de loi sur le Grand Paris présenté en Conseil des ministres, la volonté de l'Etat de "reprendre la main sur les territoires stratégiques sans aucune vision cohérente".

Dans une lettre au Premier ministre François Fillon, rendue publique par ses services, Bertrand Delanoë se demande si l'Ile-de-France "deviendra ainsi la seule région française à qui serait refusée la mise en oeuvre d'un projet cohérent de développement porté par (ses) élus". S'interrogeant sur le sort des travaux des architectes consultés par Nicolas Sarkozy, il affirme que "la métropole parisienne a besoin d'un souffle, d'une ambition, et non d'un recyclage improbable des outils étatiques utilisés dans les années 1960". M. Delanoë dénonce la création de la Société du Grand Paris (SGP), chargée notamment de la réalisation du métro automatique,"mastodonte bureaucratique" qui fait "reculer la démocratie locale". Il juge "inconcevable que le tracé, les modalités d'organisation et l'articulation du métro automatique avec les réseaux existants ne soient pas conçus et définis avec les collectivités locales qui, comme cela semble se dessiner, seront invitées à en assurer d'une manière ou l'autre le financement". Le maire de Paris reproche aussi au projet de loi de "nier" le syndicat des transports d'IdF, de "passer sous silence les besoins urgents des usagers comme la rénovation des lignes RER ou le désengorgement de la ligne 13". Il déplore aussi qu'il "ignore" les deux phases d'investissements proposées "avec pertinence" par le député UMP Gilles Carrez, dont la première est la "réalisation immédiate du plan d'urgence pour les transports en petite couronne".

 

Lire la lettre dans son intégralité sur le blog de Pierre Mansat


Publié dans Actualité Grand Paris

Commenter cet article