[92] La Défense: Jean Sarkozy candidat à la tête de l'Epad (élu UMP)

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE  I AFP 08/10/09

Le fils cadet du président de la République, Jean Sarkozy, 23 ans, va se porter candidat à la tête de l'Etablissement public d'aménagement du quartier d'affaires de La Défense (Epad), a annoncé jeudi à l'AFP un conseiller général UMP des Hauts-de-Seine, confirmant une information du Point.fr. "La présidence de l'Epad est vacante parce que Patrick Devedjian", son président actuel, "a atteint la limite d'âge" de 65 ans, a expliqué Thierry Solère. "Tout à fait légitimement, Jean Sarkozy souhaite assumer ses responsabilités et cela ne fait pour moi aucun doute qu'il aura le soutien de l'ensemble des conseillers généraux de la majorité", a encore affirmé l'élu. Une réunion des élus de la majorité UMP-NC (Nouveau centre) au conseil général des Hauts-de-Seine, où Jean Sarkozy est élu, est prévue jeudi matin. De son côté, l'un des deux administrateurs de l'Epad issus du conseil général des Hauts-de-Seine, le conseiller général NC Hervé Marseille, a indiqué à l'AFP qu'il démissionnerait de son poste à l'Epad. Cette place vacante permettrait ainsi à Jean Sarkozy d'entrer au conseil d'administration, puis de briguer la présidence. Jean Sarkozy n'a pu être joint jeudi matin.

Publié dans 92 - Hauts de Seine

Commenter cet article

Christophe Grébert 08/10/2009 14:09


Je vous invite à signer et à faire tourner cette pétition en ligne pour demander à Jean Sarkozy de renoncer à postuler à cette fonction :

http://www.mesopinions.com/Jean-Sarkozy--renoncez-a-postuler-au-poste-de-president-de-l-EPAD-petition-petitions-fdc75d89c604d782a5b2198681c67f26.html


Association Grand Paris 12/10/2009 16:04


bonjour,
L'Association Grand Paris regrette que l'EPAD soit désormais piloté par le Département 92 alors qu'il s'agit d'un pôle au rayonnement métropolitain qui doit êtrepiloté par la région urbaine du
Grand Paris. Cela évitera les conflits d'intérêts de tous ordre, notamment sur le développement du premier pôle d'affaire francilien.
Alors que l'Etat recentralise l'aménagement du Grand Paris, il privatise l'aménagement du premier quartier d'affaires !
cordialement,
A.D.