Jean Sarkozy n'a "aucune légitimité" à La Défense (élu PCF)

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE I AFP 08/10/09

Le maire PCF de Nanterre, Patrick Jarry, a estimé jeudi que le fils du chef de l'Etat Jean Sarkozy n'avait "aucune légitimité" pour se porter candidat à la présidence de l'Epad, l'établissement public d'aménagement du quartier d'affaires de La Défense. "Jean Sarkozy n'a aucune légitimité pour assurer la présidence de l'Epad. Il n'en est même pas administrateur. De plus, Neuilly, dont il est conseiller général, ne se situe pas dans le périmètre d'aménagement de l'opération d'intérêt national" du quartier, a déclaré M. Jarry, dans un communiqué. En tant que maire de Nanterre, Patrick Jarry fait partie des 18 membres du conseil d'administration de l'Epad, l'établissement chargé d'aménager et d'urbaniser les 160 hectares de La Défense. Lors d'une réunion de la majorité UMP-NC au conseil général des Hauts-de-Seine, Jean Sarkozy, 23 ans, devait défendre jeudi sa candidature à la présidence de l'Epad pour succéder à Patrick Devedjian, atteint par la limite d'âge de 65 ans. "Si cette information est confirmée, elle explique pourquoi le président de la République s'implique aussi personnellement dans le dossier du quartier d'affaires de La Défense", a estimé M. Jarry, pour qui "au-delà des questions d'aménagement, il s'agit bel et bien d'assurer la pérennité du clan et de verrouiller les organes de décision de tout le secteur". L'acte de candidature de Jean Sarkozy intervient alors que des décrets sont actuellement à l'étude pour fusionner l'Epad avec l'Etablissement public d'aménagement Seine-Arche (Epasa), chargé d'urbaniser une partie de la ville de Nanterre voisine du quartier d'affaires. L'Epasa est actuellement présidé par Patrick Jarry, qui craint à terme de ne plus maîtriser son territoire et de voir La Défense s'étendre sur sa commune.

Publié dans Actualité Grand Paris

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article