L'État impose ses ambitions à l'Ile-de-France

Publié le par Grand Paris

[PRESSE]

LE FIGARO

LAURENCE CHAVANE.

Publié le 16 juillet 2007


François Fillon a écrit à Jean-Paul Huchon pour lui demander de surseoir à l'enquête publique sur la révision du SDRIF.

L'ÉPREUVE de force est engagée entre l'État et le conseil régional d'Ile-de-France sur le rôle de la première région française dans la compétition mondiale. Selon nos informations, le premier ministre, François Fillon, a envoyé, jeudi 12 juillet, une lettre au président de Région Jean-Paul Huchon (PS) lui demandant de surseoir à l'enquête publique sur la révision du SDRIF, le schéma directeur de la région Ile-de-France. Il y rappelle les ambitions internationales de Nicolas Sarkozy pour le coeur de la France.

Ce n'est pas un hasard si ce même jeudi, le président de la Région a annoncé haut et fort qu'il venait de signer l'arrêté portant ouverture de l'enquête publique. Il pousse les feux en faisant franchir sans tarder une nouvelle étape au projet d'aménagement adopté par la Région en février dernier.

Certes, l'affaire prend à ce stade apparemment l'allure d'une bataille de procédure, voire d'une nouvelle bisbille politique entre la droite et la gauche. Mais l'État et la Région sont incontestablement en désaccord sur le fond. Ils n'ont pas la même vision des enjeux de développement et divergent sur la façon de relancer l'attractivité de l'Ile-de-France dans la course où s'affrontent les grandes puissances.

La région parisienne a un rôle particulier à jouer par rapport aux autres « régions capitales » européennes. Du fait de son histoire et de sa géographie, c'est elle qui entraîne - qu'on le veuille ou non - le reste du pays. Et l'affaiblissement des positions de l'Ile-de-France dans le paysage national se confirme d'année en année. Les dernières statistiques 1997-2006 (Acoss) montrent que l'emploi a progressé de 16 % en Ile-de-France contre 17,1 % pour la moyenne nationale, dont 24,7 % en Paca. Et l'activité se déplace de Paris vers les petite et grande couronnes.

Paris n'est pas à l'abri du monde

Cela signifie que les embauches sont moins porteuses dans les endroits les plus accessibles du marché de l'emploi. Que Paris ne tire plus autant leur croissance. Dans une étude Une région de projet : l'avenir de Paris, publiée fin 2006 par la Diact, l'urbaniste Paul Chemetov et l'économiste Frédéric Gilli mettent aussi en garde : « Paris doit rester un indiscutable centre du monde, il serait funeste de se tromper d'échelle. » L'échelle, c'est ce qui oppose l'État, les Hauts-de-Seine, le Val-d'Oise, les Yvelines et les chefs d'entreprises (Medef, CGPME, CCI) à la Région qui craint le développement du territoire à deux vitesses. Les points de désaccord portent sur l'extension du pôle de la Défense, l'équilibrage entre l'Ouest et l'Est et la liaison rapide CDG -Express. L'État veut relancer le quartier de bureaux emblématique et n'accepte pas que la Région contrecarre cette « opération d'intérêt national ». Il privilégie le développement des « territoires économiques majeurs » et veut conforter Roissy comme grande porte d'entrée européenne.

Denis Baupin, adjoint au maire de Paris, l'élue régionale Catherine Candelier et Mireille Ferri, vice-présidente de la Région, qualifient dans Le Monde du 13 juillet la liaison avec Roissy d'« infrastructure ferroviaire dédiée aux golden boys afin qu'ils puissent rejoindre plus rapidement l'aéroport de Roissy sans s'arrêter dans les contrées défavorisées de l'Est pour éviter d'y côtoyer la plèbe ». Cela en dit long. Pour ces élus, la France doit se développer dans la bulle de Globalia à l'abri du monde. Rien que la ruée des Britanniques sur l'immobilier hexagonal démontre le contraire.

L'avis du Conseil de Paris sur le futur SDRIF est attendu demain. Il donnera aussi le ton sur la création d'un Grand Paris, une autre bataille de pouvoir qui oppose cette fois-ci le maire de Paris au président de Région. Car une intercommunalité entre la capitale et les communes alentour qui est jugée utile par le chef de l'État, affaiblirait le poids politique de l'élu régional.

Publié dans Région Ile de France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article