[92] Le PS et le PCF du 92 s'insurgent contre l'arrivée de Jean Sarkozy à l'Epad

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE I AFP 08/10/09

Le PS et le PCF des Hauts-de-Seine ont dénoncé vendredi dans deux communiqués distincts l'arrivée prochaine de Jean Sarkozy, 23 ans, à l'Etablissement public d'aménagement du quartier d'affaires de La Défense (Epad), dont il devrait briguer la présidence pour succéder à Patrick Devedjian. Les élus socialistes du conseil général des Hauts-de-Seine se demandent s'il est "responsable" de "confier" la présidence de l'Epad "à quelqu'un d'aussi jeune et inexpérimenté à la veille d'évolutions importantes de cet établissement public et du site de La Défense". Deux décrets sont actuellement à l'étude, dont l'un vise à étendre le périmètre "d'intérêt national" de La Défense, situé à Puteaux et Courbevoie, à plusieurs communes voisines, dont près de la moitié de la ville de Nanterre administrée par le PCF. "Nous dénonçons cette manière de faire, contraire à la démocratie. Et nous dénonçons bien plus encore cette nouvelle manifestation du pouvoir népotique qu'exerce Nicolas Sarkozy sur la +Principauté des Hauts-de-Seine", poursuivent les élus PS. De son côté, la sénatrice départementale du PCF, Brigitte Gonthier-Maurin, dénonce "la volonté de concentration du pouvoir dans les mains d'un clan -- le clan Sarkozy et de l'UMP -- qui considère que La Défense et les Hauts-de-Seine sont sa propriété". Jeudi soir, Jean Sarkozy a justifié sa candidature à la tête de l'Epad. "Je suis président de la majorité départementale depuis maintenant près de deux ans et, à ce titre, j'ai eu à connaître de tous les dossiers qui intéressent le département", a notamment déclaré le fils cadet du chef de l'Etat à France Inter.

Publié dans 92 - Hauts de Seine

Commenter cet article