Ecoles de la 2ème chance: Huchon dénonce le non respect des engagements de l'Etat

Publié le par Association Grand Paris

Le président PS de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, a dénoncé jeudi le non respect des engagements de l'Etat sur le financement des écoles de la deuxième chance. Lors de l'inauguration de l'Ecole de la deuxième chance (E2C) du Mantois en présence d'Edith Cresson, présidente de la Fondation de ces écoles, M. Huchon a estimé que "le gouvernement n'honore pas les engagements du Président de la République sur le financement des écoles de la deuxième chance". "Avec 2,3 millions d'euros sur 2009, soit environ 20% du fonctionnement des E2C, a-t-il dit, nous sommes loin du compte, d'autant que l'Etat compte parallèlement diminuer l'intervention du Fonds social européen dans les mêmes proportions ! Nous n'avons de plus aucune assurance quant à la pérennité de ce soutien ". "Pour la Région Ile-de-France, offrir une seconde chance à des jeunes sortis sans qualification du système scolaire est une priorité absolue, encore plus en cette période de crise" a-t-il affirmé, rappelant que "depuis 2002, la Région soutient le développement des E2C franciliennes, dont elle est le premier financeur, avec 30% du budget de fonctionnement et 45% des coûts globaux en intégrant la rémunération des stagiaires." "Cela représente 14 millions d'euros entre 2002 et 2008, et plus de 5 millions en 2009. L'objectif reste de doubler en deux ans les places offertes en E2C, pour atteindre 2400 places en 2011", a-t-il dit. Des E2C fonctionnent aujourd'hui dans six des huit départements franciliens. La Région "assure chaque année la formation de plus de 30.000 jeunes qui connaissent des difficultés d'insertion", soulignent les services du conseil régional. Elle consacre 381 millions d'euros en 2009 à l'apprentissage.

AFP 04/11/09

Publié dans Logement - Immobilier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article