« Je rêve que le Havre devienne un Manhattan-sur-Seine »

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE I 20 MINUTES 16/10/09

Doit-on vous appeler « Monsieur le maire du Havre » ou « Monsieur le maire du 21e arrondissement de Paris » ?

Doit-on vous appeler « Monsieur le maire du Havre » ou « Monsieur le maire du 21e arrondissement de Paris » ?

Cette formule, que j'avais utilisée, est une blague. Je ne souhaite pas être dans la dépendance de la capitale. Cela dit, Nicolas Sarkozy a raison de dire qu'une ville monde, comme Paris, doit avoir une façade maritime. Quelque 85 % des marchandises transportées dans le monde le sont par la mer. Lorsqu'un Parisien fait ses courses dans un grand magasin, il y a des chances que le produit qu'il achète ait transité par Le Havre, mais aussi par les ports du nord de l'Europe. Nous pouvons donc gagner des parts de marché. Le Havre n'est pas encore une métropole maritime à vocation internationale. Lorsque le TGV nous reliera à Paris et à la Défense, les sièges sociaux d'entreprises liées à la logistique, au monde maritime, s'installeront au Havre. La recherche, la vie universitaire liée à la mer ont également vocation à se développer ici. Je rêve d'un Manhattan-sur-Seine.

Faire du Havre le port de Paris, n'est-ce pas mettre fin au projet de fusion des deux Normandies ?

J'ai toujours été partisan d'une grande Normandie. Mais j'observe que beaucoup de gens en parlent et que personne n'en veut. Les villes [socialistes] de Caen et de Rouen s'opposent pour savoir qui deviendrait la capitale. Il faut donc faire avec le principe de réalité. Et la réalité géographique fait que la Seine s'impose comme axe de développement.

Quelle gouvernance préconisez-vous pour intégrer Le Havre au Grand Paris ?

Il est hors de question d'avoir une gouvernance unique et de fusionner Paris, Rouen et Le Havre. De toute façon, Paris ne va pas s'étendre en tache d'huile vers Le Havre. L'idée n'est pas d'urbaniser la Seine. Il faut des comités de pilotage entre Paris et Le Havre sur des projets communs, comme des parcs naturels, de l'habitat de qualité ou des loisirs le long du fleuve.

Quand pensez-vous que Le Havre deviendra le port du Grand Paris ?

J'aimerais qu'on y parvienne en 2017. Cette date coïnciderait avec la fin d'un éventuel second mandat de Nicolas Sarkozy et avec le 500e anniversaire de la ville, fondée par François Ier, le roi de la Renaissance. W

Recueilli par A. S.

Commenter cet article