Karoutchi: pas besoin de loi pour les transports franciliens existants

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE I AFP 30/10/09

Le président du groupe UMP au conseil régional d'Ile-de-France Roger Karoutchi a affirmé vendredi qu'il ne fallait pas "reprendre" dans le projet de loi sur le Grand Paris "la situation des transports publics franciliens
actuels" .

Lors de son audition jeudi soir par quelques députés, M. Karoutchi leur a expliqué qu'''ils ne pouvaient pas dire que le +projet du futur+ dessaisit les collectivités locales et demander à ce que le Parlement intervienne sur la modernisation et la rénovation de l'existant", a résumé M. Karoutchi à l'AFP.
Il a estimé. qu' "il ne fallait pas remettre en cause la décentralisation en reprenant", dans le projet de loi, "la situation des transports publics franciliens actuels" .
Selon lui, "sur le programme de 15 milliards .d'euros pour moderniser et rénover le réseau de transports existant" (RER, ligne 13, ..). "nous n'avons besoin de ni de loi ni de règlement nouveau".
"Nous avons besoin simplement que l'Etat, les collectivités, le STIF (syndicat des transports d'Ile-de-France), les entreprises négocient pour faire en sorte que les travaux avancent rapidement", a-t-il déclaré.
M. Karoutchi a affirmé au rapporteur du projet de loi Yves Albarello (UMP, Seine-et-Marne) que "tout débat parlementaire ou tout texte législatif là dessus serait la négation du syndicat des transports". présidé aujourd'hui par Jean-Paul Huchon (PS). Il a répété qu'il souhaitait "à terme" une modification de la loi sur le STIF pour y faire revenir, de manière minoritaire (20%), des représentants de l'Etat. "Autrement le STIF aura du mal à avoir les crédits d'Eta~ lourds pour les investissements futurs".
Pour le projet de métro automatique du secrétaire d'Etat Christian Blanc, M. Karoutchi a retenu des échanges avec M. Albarello que sur les 20 à 21 milliards d'euros nécessaires, les deux tiers pourraient être apportés par l'emprunt à 40 ou 50 ans prôné par M. Blanc.
L'examen du premier projet de loi sur le Grand Paris commencera "le 24 novembre à l'Assemblée nationale.

Publié dans Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article