La réforme des territoires fait l'impasse sur le Grand Paris !

Publié le par Association Grand Paris

AssociationGrandParis

Association pour une gouvernance démocratique de la métropole

www.associationgrandparis.fr

Paris, le 12 octobre 2009

COMMUNIQUE DE PRESSE

La réforme des territoires fait l'impasse sur le Grand Paris !


L'Association Grand Paris s'indigne que la première métropole d'Europe avec huit millions d'habitants soit oubliée de la réforme des territoires alors qu'elle est la plus archaïque avec plus de 500 communes et 8 départements

Le projet de réforme des territoires porte l'ambition d'achever la carte de la décentralisation et ses orientations générales vont dans le bon sens. Le statut de Conseiller territorial va permettre de renforcer la cohérence des politiques territoriales et permettre une rationalisation de la fiscalité et des dépenses publiques locales. La création du statut de « métropoles » permettra de renforcer considérablement les politiques intercommunales des agglomérations urbaines. Le mode de scrutin des métropoles doit cependant trouver un meilleur équilibre démographique et démocratique comme le demandent les Présidents de Communautés Urbaines.

Nous sommes plus réservés sur le nouveau statut à l'eau de rose de « pôle métropolitain », qui ressemble à une pieuvre sans queue ni tête, nouvelle « techno-structure » opaque qui risque d'atténuer la réforme de la carte territoriale.

L'Association Grand Paris s'indigne que la première métropole d'Europe avec huit millions d'habitants soit oubliée de la réforme des territoires alors qu'elle est la plus archaïque avec plus de 500 communes et 8 départements. La métropole parisienne est demeurée à l'âge de pierre de la décentralisation alors qu'elle produit le tiers de la richesse nationale. Son absence de réforme risque d'affaiblir considérablement son attractivité à l'échelle internationale face notamment à Londres dotée du Greather London avec un Mayor élu démocratiquement et qui , du reste, a remporté les Jeux Olympiques en partie grâce à la cohérence de ses politiques urbaines.

Toutes les Régions de France simplifieraient leur gouvernance sauf la première d'entre elles, alors qu'elle accuse déjà un retard colossal ? Cela enlèverait tout sens à l'ambition réformiste de ce projet de loi qui doit être complété dans les plus brefs délais pour ne pas renforcer les problèmes structurels du Grand Paris. Le Grand Paris doit être au cœur de la réforme des territoires. L'Etat a la lourde responsabilité d'achever la décentralisation en commençant par la première région urbaine et non en oubliant les franciliens qui contribuent pleinement à la croissance nationale. 

 

Le Président,

Antonio Duarte

Architecte-Urbaniste

Commenter cet article