Le futur président de La Défense doit avoir une autorité et une compétence incontestable !

Publié le par Association Grand Paris

AssociationGrandParis

Association pour une gouvernance démocratique de la métropole

www.associationgrandparis.fr

Paris, le 14 octobre 2009

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le futur président de La Défense doit avoir une autorité et une compétence incontestable !

« Alors que le marché immobilier d'entreprise déprime et le chômage augmente, le futur Président de La Défense doit avoir une autorité et une compétence incontestable pour développer le premier quartier d'affaires d'Europe »



Alors que le marché immobilier d'entreprise déprime et le chômage augmente, le futur président de La Défense doit avoir une autorité et une compétence incontestable pour développer le premier quartier d'affaires d'Europe ! Avec un taux de chômage plus élevé à Paris qu'en province, le premier quartier d'affaire d'Europe doit conforter sa place de leadership et demeurer au-delà de toute polémique politicienne qui pourrait affecter sa gestion. Les franciliens ne peuvent faire les frais d'une erreur de casting alors que l'attractivité de la place de Paris fléchit régulièrement dans les classements internationaux. Il devra avoir une expérience reconnue dans l'aménagement et le développement local qui lui donnera une crédibilité et un leadership incontesté pour faire face à une conjoncture économique et foncière en berne !

L'Association Grand Paris s'inquiète de la dégradation de l'image de Paris La Défense auprès des investisseurs étrangers et demande au Chef de l'Etat de mettre fin à cette polémique qui pourrait entâcher durablement l'image et le professionnalisme de la capitale dans sa compétition avec Londres, dôtée d'un Mayor élu démocratiquement.

Nous demandons au Président de reporter la fusion prévue entre l'EPAD et l'EPASA dont les conditions ne sont pas rassemblées. Le développement des anciennes communes ouvrières de Nanterre et de La Garenne Colombes doit se faire dans le respect de leur identité urbaine et en rupture avec l'urbanisme vertical de La Défense. L'Association Grand Paris demande que le Conseil d'administration de l'EPAD et de l'EPASA soit également élargit à des représentants de la Région Ile de France et des associations de citoyens afin de veiller aux équilibres territoriaux et mettre en place une péréquation fiscales avec le reste de la métropole.

 

Le Président,

Antonio Duarte

Architecte-Urbaniste



Commenter cet article