Les logements du futur

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE I JDD 10/10/09

Exclusif. Le Journal du Dimanche dévoile certains des projets lauréats présentés à partir de mardi au Pavillon de l'Arsenal.

C’est la nouvelle génération des immeubles de logements à Paris. Ils se veulent "beaux, utiles et écolos", selon Anne Hidalgo (PS), la première adjointe au maire, chargée de l’urbanisme. D’une grande variété architecturale, parfois avant-gardistes et intégrés dans leur environnement urbain, ces futurs logements répondent tous, sans exception, à des exigences écologiques, à grands renforts de panneaux solaires, de façades photovoltaïques, de toitures végétalisées ou de fondations géothermiques. Une trentaine de ces immeubles de demain sont présentés, pour la première fois, à partir de mardi, en images ou en maquettes, dans une exposition du Pavillon de l’Arsenal intitulée "Habiter 09.08/09.09"*. Ces projets – constructions ou réhabilitations – sortiront de terre en 2011, 2012 ou 2013. Ils ont tous gagné un concours d’architecture, lancé par un maître d’ouvrage public ou privé, entre septembre 2008 et septembre 2009. Une centaine d’agences d’architectes, jeunes ou confirmées, y ont participé.

Les 29 projets lauréats, petits ou grands (de douze à 150 logements), se présentent comme représentatifs des nouvelles livraisons dans la capitale. Il s’agit ici essentiellement de logements sociaux mais aussi familiaux, de résidences étudiantes, d’établissements pour personnes âgées dépendantes, de maisons relais ou encore d’hébergements pour migrants. Plusieurs de ces programmes avaient comme cahier des charges la mixité d’usage: ils abriteront non seulement des logements, mais aussi des crèches, des commerces, des locaux d’activité ou des écoles. Au total: près de 2 000 logements et 260 places en crèche, ici dans une maison de retraite, là sous des chambres d’étudiant. "Un bâtiment mixte pose des problèmes de conception nouveaux aux architectes, qui doivent multiplier les entrées et les circulations", note Alexandre Labasse, directeur du Pavillon de l’Arsenal.

Audace architecturale et lutte contre le réchauffement climatique

Tous ces programmes s’implanteront dans les arrondissements du 10e au 20e. Ils sont classés en trois catégories: la "ville des faubourgs", la "ville du XXe siècle" et la "ville de demain". Les logements étudiants et les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) font l’objet de catégories à part, car la Ville entend y attacher une importance toute particulière. Mais l’opposition municipale reste sceptique. "La première mandature de Bertrand Delanoë a été plus que timide en matière architecturale, remarque Pierre-Yves Bournazel, conseiller de Paris UMP. Le maire semble s’en rendre compte et infléchir sa politique en matière de logement, qui se limitait jusqu’ici à préempter des immeubles existants, en oubliant les classes moyennes. Mais cela manque encore de souffle et de vision." Anne Hidalgo pense exactement l’inverse: "Le point commun des opérations en cours, c’est l’audace architecturale et la lutte contre le réchauffement climatique, dans le respect du Plan climat. Les logements sociaux ne sont plus synonyme de logements de seconde zone. D’ailleurs, le parc social tire l’ensemble du secteur vers le haut. C’est la fin de ce qu’on a appelé “l’architecture de promoteur."

* Habiter 09.08/09.09, au Pavillon de l’Arsenal, 21, bd Morland (4e).
Du 13 octobre au 15 novembre. Gratuit. Rens. : www.pavillon-arsenal.com

Bertrand Gréco - Le Journal du Dimanche

Publié dans Logement - Immobilier

Commenter cet article