Ile-de-France. Schéma directeur régional : Jean-Paul Huchon veut un accord mais pointe des difficultés

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE
AFP Gestion locale - 18/06/2009

Le président PS du conseil régional d'Ile-de-France Jean-Paul Huchon a redit le 18 juin son souhait d'un accord avec l'Etat sur le projet de schéma directeur régional (Sdrif) mais a relevé les difficultés portant sur les hypothèses économiques et le système de transports.

Intervenant lors d'une séance du conseil régional, il a estimé que les hypothèses économiques du secrétaire d'Etat chargé du Développement de la région-capitale Christian Blanc étaient "plus virtuelles et volontaristes que réellement adaptées au terrain et à la réalité".
Il a ajouté que la finalité du système de transports imaginé par le secrétaire d’Etat, un réseau automatique reliant autour de Paris pour 21 milliards d'euros une dizaine de pôles économiques, était "assez floue".

Après trois réunions du comité de pilotage Blanc-Huchon, il a estimé que l'articulation entre ces pôles et le territoire francilien n'était "pas explicitée" alors que "la région, c'est d'abord la vie de 12 millions de personnes".

"Particulièrement ambitieux"
Le président du conseil régional reproche au passage à Christian Blanc d'avoir "oublié" de "grands territoires moteurs" comme Cergy (Val d'Oise), la vallée de la Seine et le Mantois dans les Yvelines, Sénart et Melun-Villaroche (Seine-et-Marne) et Seine Amont (Val de Marne).
Jugeant les objectifs du secrétaire d’Etat "particulièrement ambitieux" en matière de démographie, emploi, logement ou taux de croissance économique, il a déclaré que pour parvenir à un million d'emplois créés en 20 ans, "il faudrait que l'intendance suive".

Jean-Paul Huchon "reste convaincu" que la procédure la plus efficace pour parvenir rapidement à un schéma directeur régional serait "d'approuver le projet" voté par la région le 25 septembre, "tel qu'il est", "et à le mettre en révision sur la base d'un accord région/Etat précisant les champs de cette révision".

AFP

Commenter cet article