Le marché des congrès et Salons résiste en Ile-de-France

Publié le par Association Grand Paris

PRESSE I LES EHCOS 28/09/09

Avec la création en 2008 de Viparis, né du rapprochement des activités congrès et Salons de la CCIP et d'Unibail-Rodamco, l'Ile-de-France est redevenue la première destination mondiale des congrès.

« L'Ile-de-France est redevenue en 2008 la première zone de congrès au monde et pour l'accueil des Salons avec 10 millions de visiteurs. La réussite est au rendez-vous, même si la situation est difficile », a observé vendredi Guillaume Poitrinal, président du directoire d'Unibail-Rodamco, lors du premier bilan de Viparis. Né début 2008 du rapprochement des activités congrès-expositions de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris (CCIP) et du leader européen de l'immobilier commercial, Viparis, représente en Ile-de-France une force de frappe de près de 600.000 mètres carrés (sur les 650.000 de la région), avec un ensemble de 10 sites, dont Paris porte de Versailles, Paris Nord Villepinte, Le Bourget ou le Palais des Congrès.

Pour le premier semestre 2009, Viparis a enregistré un résultat opérationnel brut en hausse de 13,8 %, à 69,4 millions d'euros. Une croissance notamment due au Salon de l'aviation du Bourget, bi-annuel. Les Salons professionnels enregistrent une baisse de 7,3 % du nombre de visiteurs, conséquence directe de la crise. Mais, signal positif, le nombre des entreprises qui visitent et exposent reste stable. Quant aux Salons grand public, ils bénéficient d'une hausse de 2,6 % du nombre de visiteurs.

Nouveau hall à Villepinte

« En période de crise, le média Salon s'en sort finalement pas trop mal,analyse Pierre Simon, président de la CCIP. Car un Salon, c'est parfois l'occasion pour les entreprises de faire une bonne partie de leur chiffre d'affaires. »

Petit bémol, Viparis souffre du manque d'un grand centre de plus de 300.000 mètres carrés, comme il en existe à Hanovre, Francfort ou Milan. « Nous allons continuer à investir », assure Guillaume Poitrinal. Villepinte verra à l'autom-
ne 2010 l'inauguration d'un nouveau hall de 36.000 mètres carrés (pour un investissement de l'ordre de 60 millions d'euros), ce qui portera l'ensemble à 240.000 mètres carrés. « A terme, l'objectif est d'atteindre à Villepinte 350.000 mètres carrés, mais il est évident que nous adapterons ce programme à la conjoncture », précise Pierre Simon. Viparis, qui aura investi 90 millions d'euros en 2009 (en construction, rénovation, amélioration de l'accueil, etc.) prévoit les mêmes montants pour 2010 et 2011 et d'importantes restructurations porte de Versailles.

Des investissements privés que les dirigeants aimeraient voir accompagnés d'efforts des pouvoirs publics sur les transports communs, indispensables à l'accessibilité de ces sites majeurs pour l'attractivité de l'Ile-de-France, avec un secteur qui représente plus de 3,5 milliards d'euros de retombées économiques annuelles et 50.000 emplois.

 

ISABELLE FICEK, Les Echos
   

Publié dans Economie - Commerce

Commenter cet article